TOGO : Comprendre l’Euro-obligation émise par la filiale nigériane de Ecobank

Après validation par Lomé (siège de la société mère du Groupe Ecobank, Ecobank Transnational Incorporated (ETI), ) , la filiale Ecobank Nigéria a fixé le 11 février dernier le taux de son émission d’obligation de 300 millions de dollars EU avec pour échéance février 2026.

C’est donc une obligation à taux fixe, libellée en dollars américains et d’une durée de 5 ans, assortie d’un coupon de 7,125 % et vouée à être cotée à la Bourse de Londres. Ce titre dit Euro-Obligation est accompagné d’une notation de l’émetteur de B- de la Fitch Rating Agency et de S & P.

Selon Ecobank, ” le  coupon représente le plus bas jamais atteint par une institution financière nigériane pour une obligation de référence. L’émission a été sursouscrite plus de trois fois, suscitant un intérêt important de la part des investisseurs internationaux. La transaction s’est ouverte avec une indication de prix initiale (“IPT”) de 7,75 % pour finalement clôturer à 7,125 % du fait de la forte demande.

De fait, cette émission d’Ecobank représente la première obligation non souveraine d’Afrique en 2021 tout en constituant l’opération de levée de fonds la plus importante pour le secteur bancaire du Nigéria sous le contrôle de la Banque Centrale Nigériane.

Pour Patrick Akinwuntan, Directeur Général de Ecobank Nigéria, l’environnement international difficile dû à la pandémie de COVID-19 n’a pas affecté cette opération d’envergure qui fait elle-même suite à une émission réussie de catégorie 2 de 50 milliards de nairas en décembre 2020.

Il ressort par ailleurs qu’au travers de cette émission obligataire, Ecobank Nigéria  vise à optimiser la structure de son capital social, tout en poursuivant sa stratégie de croissance à moyen terme parmi les principaux acteurs panafricains du commerce international et des moyens de paiements.

A rappeler que Ecobank Transnational Incorporated (‘ETI’), société mère du Groupe Ecobank se revendique d’être le premier groupe bancaire panafricain indépendant justifiant hors du continent un agrément bancaire en France, des bureaux de représentation à Addis Abeba en Éthiopie, à Johannesburg en Afrique du Sud, à Beijing en Chine, à Londres au Royaume-Uni et à
Dubaï aux Émirats Arabes Unis. Par ailleurs, le groupe ETI est déjà coté en bourse sur plusieurs marchés boursiers ; le Nigerian Stock Exchange à Lagos, le Ghana Stock Exchange à Accra et la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières à Abidjan. 

DMF

Vues : 47

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 ⁄ 1 =


%d blogueurs aiment cette page :