MARCHE DES CAPITAUX/ UEMOA : ECOBANK se démarque dans le classement 2017 de l’Agence UMOA-titres

La banque panafricaine est sur le podium du classement des meilleurs Spécialistes des valeurs du trésor du marché régional des titres publics en Afrique de l’Ouest. Cela ressort du classement 2017 de l’Agence UMOA-Titres (AUT) en collaboration avec les Trésors nationaux du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Sénégal, de la Guinée Bissau et du Togo.

En 2017, en terme de participation, d’écoulement des titres publics et de qualité de service, Ecobank est première au Benin, au Burkina et au Mali, 2ème en Côte d’Ivoire et au Togo, et 3ème au Sénégal, viennent ensuite Coris Bank et la BRM ou banque régionale des marchés. C’est ce qui ressort du classement rendu public par l’Agence UMOA-Titres (AUT).

Rappelons que les Etats en général et en Afrique de l’Ouest – Union Monétaire Ouest-Africaine en particulier, étant à la recherche d’argent pour équilibrer leur budget, émettent des titres (Bons et obligations) qui sont « vendus » ou commercialisés sur un marché spécial appelé marché des titres publics.

 

Sur ce marché des titres publics de l’UEMOA, plusieurs parties prenantes interviennent et parmi elles figurent les intermédiaires du marché en l’occurrence les Spécialistes en Valeurs du Trésor qui sont soit des banques, soit des Sociétés de gestion et d’intermédiation ayant un régime particulier d’implication. Selon l’Agence UMOA-Titres, «  ces établissements sont agréés par les Trésors publics des États membres comme partenaires privilégiés mais non-exclusifs d’un ou de plusieurs États, avec des obligations particulières dans le cadre des opérations liées au Marché des Titres Publics, en contrepartie desquelles ils bénéficient de certains avantages exclusifs ». En d’autres termes, les intermédiaires en général et les SVT accompagnent les Etats ( leurs Trésors publics) , notamment en achetant leurs titres sur le marché primaire, c’est à dire en gros, puis les revendent en détail sur le marché primaire ou les conservant pour faire tourner le marché.

Comment le classement a été fait ?

Pour l’exercice 2017, l’Agence UMOA-Titres en collaboration avec les Trésors nationaux a évalué les SVT sur la base d’un barème de 100 points soit 50 points pour la participation aux adjudications, 35 points pour la présence sur le marché secondaire et 15 points pour la qualité de service. « L’évaluation a porté sur l’ensemble des missions des SVT c’est à dire leur participation aux émissions, leur niveau de contribution sur le marché secondaire et enfin la qualité de leur collaboration avec les Trésors Nationaux » explique l’Agence.

Au final, c’est en totalité 29 SVT qui ont été évalués soit 23 banques et 6 SGI.

Willy ZOGO

 

Vues : 261

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
19 − 2 =


%d blogueurs aiment cette page :