UEMOA : L’agence de notation WARA maintient A- pour SENELEC

L’agence de notation West Africa Rating Agency (WARA) annonce la publication de la seconde notation de la Société Nationale d’Électricité du Sénégal (Senelec). Cette dernière se voit confirmer une note A- dans un climat éloigné des mises en garde émises en 2018 par le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF). Comprendre ….

La Senelec, société d’état chargée d’assurer la production, le transport, la distribution et de la vente d’électricité au Sénégal vient de repasser au crible des analystes financiers de l’une des deux agences de notation agréées sur le marché financier de l’UEMOA.

Cette deuxième notation de Senelec a été sollicitée et participative, c’est-à-dire “qu’elle a été faite suite à une requête en notation de la part de Senelec, et que l’équipe dirigeante de l’entreprise a pris part active aux échanges avec les équipes analytiques de WARA” explique-t-on chez l’agence de notation. Notons que cette pratique est conforme au droit des marchés financiers applicable dans la zone.

Les textes applicables en la matière sont entre autres, le Règlement général du CREPMF mais aussi la Circulaire n°02/2010 relative au contenu de la note d’information des opérations financières sur le marché financier de l’UMOA. A cela, il faut ajouter les Instructions CREPMF N° 36/2009, N° 37/2009 et N° 38/2009. 

Selon l’article 8 de l’Instruction N°36/2009 (Un projet de modification est toutefois en cours), tout émetteur hormis les Etats et Collectivités Décentralisées, a l’obligation d’obtenir une note d’agence agréée ou produire une garantie à première demande. Selon WARA, la note « A- » de Senelec est de trois crans au-dessus de la note acceptée par le CREPMF pour émettre des titres obligataires sans garantie.

Une année après la mise en garde du CREPMF

On se souvient qu’après une notation de Bloomfield (l’autre agence de notation agréée), le CREPMF avait mis en garde l’entreprise sénégalaise d’une possible sanction pour « non respect des engagements et les atteintes à la qualité de l’information publiée ».

Selon la Décision n° M/SJ/001/03/2016 du Conseil des Ministres de l’UMOA du 24 mars 2016, la SENELEC risquait jusqu’à 75 millions de FCFA d’amende pour ce manquement de 4ème génération sans oublier les possibles sanctions pénales.

A lire également :MARCHE FINANCIER/UEMOA : Pourquoi la Société sénégalaise d’électricité risque la sanction

Par la suite, l’agence WARA attribuait une note A- à Senelec et c’est cette note qui est ainsi confortée pour cette deuxième notation.

Rappelons que l’entreprise Senelec est cotée depuis le 15 janvier 2019 au compartiment des obligations de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

DMF

Hits: 96

Une pensée sur “UEMOA : L’agence de notation WARA maintient A- pour SENELEC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 18 =