UEMOA : La CGF autorisée à offrir le service de bourse en ligne

La Société de gestion et d’intermédiation (SGI), CGF a été autorisée le 17 septembre dernier par le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF), à fournir le service de bourse en ligne.

Avec la BOA capital Securities, CCG devient l’une des deux SGI sur la trentaine agréée, à pouvoir permettre à leurs clients de passer directement leurs ordres sur la Bourse régionale des valeurs mobilières d’Afrique de l’Ouest.  Rappelons, que c’est l’Instruction n° 57/2018 du 31 décembre 2018 relative à la Bourse en ligne sur le marché financier régional de l’UMOA qui vient introduire cette innovation majeure. 

C’est donc en conformité avec la Décision n°30/04/014/98 du 30 avril 1998 portant agrément de la société CGF Bourse en qualité de SGI sur le marche financier régional de l’UMOA qu’a été formulée la demande d’autorisation d’exercice de l’activité de bourse en ligne de la société CGF Bourse en date du 06 juillet 2019. 

Bourse en ligne

Selon l’article 1er sur les 36 de l’Instruction précitée : « l’activité  de  bourse  en  ligne  recouvre  au  minimum l’exercice  du  service  de  réception-transmission  d’ordres d’instruments financiers via un Support électronique. Le  terme  « en  ligne »  implique  nécessairement  le  recours aux  nouvelles  technologies  de  l’information  et  des télécommunications  par  le  biais  de  terminaux électroniques ».


A lire également : BRVM : Les textes sur la bourse en ligne adoptés


Dans le même sens : BRVM : Les Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI) réticentes au service de bourse en ligne


Un ensemble de dispositifs matériels et de logiciels est ainsi mis en place  par  la  Bourse  Régionale  pour  assurer  le  routage  des  ordres.  Ces dispositifs représenteront un relais informatique entre le Système  de  Gestion  des  Ordres  des  Société  de Gestion  et  d’Intermédiation  (SGI)  et  le  Système  de cotation de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières.

Les supports électroniques qui seront reconnus  renverront à tous les supports  de  communication  électronique à l’instar des LAN,  WAN,  IA,  LS,  WAP,  GPRS,  réseau local,  etc., qui seront implémentés  par  le  Collecteur  d’ordres  et qui  permettront  la  réception  des  ordres  des  clients  et  leur routage automatique vers la bourse par l’intermédiaire d’une Société de Gestion et d’Intermédiation.

 En un mot, tout investisseur internaute disposant d’un code d’accès  électronique  pourra  consulter  à  tout  moment  son compte,  le  mouvementer  et  transmettre  directement  les ordres  de  bourse  à  sa  Société  de  Gestion  et d’Intermédiation (SGI) ou à un Collecteur d’ordres habilité.



Rappelons que pour acheter et vendre des valeurs mobilières, les investisseurs doivent obligatoirement passer par une banque ou une SGI en leur donnant l’ordre de vendre ou d’acheter. Avec la bourse ou courtage en ligne, lesdits ordres de bourse vont se faire par tout moyen électronique, ce qui n’était pas forcément claire dans les textes actuels. Aux banques et SGI, il faudra ajouter les collecteurs d’ordres qui seront soit des Sociétés de gestion (SGP) ou des apporteurs d’affaires.

Notons que la SGI BOA Capital Securities a été la première des Sociétés de Gestion à mettre en place un dispositif effectif de Bourse en ligne. Il s’agit concrètement, de son site transactionnel BOAKSDIRECT (déjà disponible), tout premier site de bourse en ligne du marché boursier régional de l’UEMOA.

DMF

Hits: 87

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 26 =


%d blogueurs aiment cette page :