MARCHE FINANCIER/CAMEROUN : Alios Finance lève près de 9 milliards de FCFA, comprendre

Alios Finance Cameroun, établissement financier spécialisé dans le crédit-bail, vient de demander un “crédit” de 8 milliards FCFA au public sur le marché financier camerounais. Au bout de la période de souscription limitée au 11 décembre 2018, l’établissement a levé 8,730 milliards de FCFA, soit un surplus de 730 millions de FCFA. Comprendre les règles ….

A la base, Alios Finance Cameroun qui est une filiale d’Alios Finance Group spécialisée dans l’octroi des crédits aux PME et surtout portée sur le crédit bail dans 9 pays en Afrique au Sud du Sahara.

Le crédit bail qui est encadré au Cameroun par la loi n°2010/020 du 21 décembre 2010 portant organisation du crédit-bail, est une opération de crédit par laquelle le crédit bailleur ( ex. Alios Finance) finance l’acquisition des biens meubles ou immeubles à usage professionnel. Concrètement, le crédit-bail consiste en la location de biens d’équipement, de matériel d’outillage ou de biens immobiliers à usage professionnel, spécialement achetés ou construits avec possibilité pour le locataire de les acquérir, en tout ou en partie moyennant un prix convenu et tenant compte des versements effectués à titre de loyer.

En un mot, Alios finance est une entreprise financière qui est agréée pour octroyer des crédits et qui demande des crédits pour consolider son affaire. En effet,

Emprunt obligataire

Pour trouver de l’argent afin de procéder à plusieurs autres crédits aux PME pour acheter ou louer du matériel professionnel, Alios a eu à faire le premier emprunt par émission des titres d’obligations sur le marché financier camerounais en tant qu’entreprise privée. En effet, les précédents emprunts obligataires sur ce marché ont été effectués par des personnes morales publiques ( Etats du Cameroun, du Tchad ou encore Communauté Urbaine de Douala), les entreprises privées s’intéressant plutôt aux ventes d’actions.

Concrètement, aux termes de l’article 3 de la Décision portant visa de la note d’information de l’emprunt obligataire par appel public à l’épargne de la société Alios Finance Cameroun S.A. : ” l’objet de l’emprunt est de mobiliser des financements pour la couverture des besoins de refinancement nets découlant du développement des crédits au profit de la clientèle”.

C’est en ce sens que, conformément à la réglementation, notamment, la Loi n° 99/015 du 22 décembre 1999 portant création d’un marché financier ou encore le droit OHADA des sociétés commerciales, le dossier d’emprunt obligataire d’Alios Finance Cameroun S.A a été présenté le 12 octobre 2018 par la Société BGFI Bank Cameroun, Prestataire de Services d’Investissement (PSI) agréé par la Commission des Marchés Financiers (CMF), gendarme du marché financier. En effet, il est obligatoire de passer par un intermédiaire financier ( comme la BGFI Bank) pour agir sur le marché financier.

Ainsi, comme PSI – arrangeur la société BGFIBank Cameroun PSI s’engage à conduire l’opération dans le respect des lois, à transmettre à la CMF, l’état récapitulatif des souscriptions recueillies et à mettre en œuvre des mécanismes de «sûreté» attendus par les acquéreurs d’obligations.

Concrètement, l’emprunt reposait sur une valeur de 10000 FCFA le titre d’obligation, pour un taux de 5,75 % par an sur 5 ans ( 2018-2023) avec exigence pour les acheteurs de prendre au moins 15 titres soit 150 000 FCFA.

Pour finir, à noter que pour le surplus de souscription de 730 millions de FCFA, il appartient au gendarme financier qu’est la CMF d’autoriser à Alios Finance Cameroun de prendre cet argent. Une décision de la CMF doit donc intervenir pour avaliser ou non cette rallonge.

Enfin, précisons que cette opération d’emprunt intervient en pleine unification du marché financier d’Afrique centrale.

Lire également : http://droitmediasfinance.com/marche-financier-la-fusion-dsx-bvmac-repoussee-en-2019-mais/

Hits: 183

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 15 =