CAPITAL-INVESTISSEMENT | MESOFINANCE : Comprendre le financement de COFINA par les fonds Mediterrania Capital Partners et Development Partners International

4 ans après son entrée dans le capital social de COFINA (2018) à hauteur de 20 M€, Mediterrania Capital Partners, une société de capital-investissement de droit maltais vient de procéder à une cession pour désinvestissement à Development Partners International (DPI), une société d’investissement de droit anglais qui mobilise un investissement minoritaire significatif de 60 M€. Comprendre !

Mediterrania Capital Partners, une société de capital-investissement spécialisée dans les investissements de croissance pour les PME et les entreprises de taille moyenne en Afrique du Nord et dans les pays subsahariens, vient d’annoncer la vente au groupe de capital-investissement Development Partners International (DPI), de sa participation dans le Groupe Cofina, principale institution de mésofinance ( financement intermédiaire entre microfinance et banques classiques) et de services financiers transactionnels en Afrique occidentale et centrale dirigée par Jean Luc Konan. 

SORTIE PAR CESSION A DEVELOPMENT PARTNERS INTERNATIONAL (DPI)  EN 2022 

Pour Jean Luc Konan, fondateur et PDG du Groupe Cofina, ” le soutien de Mediterrania Capital Partners a été essentiel pour transformer Cofina en une entreprise plus forte, dotée d’une vision claire et des bonnes fondations pour l’amener au niveau supérieur. Nous sommes très heureux de l’implication active de Mediterrania Capital Partners dans Cofina et nous accueillons les nouveaux investisseurs qui vont sûrement nous aider à amener notre société encore plus loin.” L’objectif d’investissement de MCP semble alors avoir été atteint.

Toute chose qui justifie ce désinvestissement par cession. Un deal qui marque le deuxième désinvestissement du fonds Mediterrania Capital III (MC III) de Mediterrania Capital Partners, après l’introduction en bourse de TGCC (Travaux Généraux de Construction de Casablanca) en décembre 2021. Effectivement, cela dénote de la variété des modalités juridiques de désinvestissement des fonds de Private Equity. 

Lire aussi : UEMOA : Le FCPR SEN FONDS, 1er fonds commun de placement en capital-risque, enregistré par le CREPMF

Pour ce nouvel entrant, cet investissement “vise à soutenir le Groupe Cofina dans ses efforts pour s’imposer comme un leader régional et de poursuivre son ambitieux plan d’expansion et en appliquant le modèle à succès des marchés existants à de nouveaux pays ayant une demande similaire sur les marchés des PME et du crédit à la consommation. L’entreprise cherchera également à accroître ses investissements dans l’innovation, en créant de nouveaux produits flexibles, à la fois évolutifs et adaptables aux besoins changeants des clients. Dans ce cadre, le partenariat permettra également au Groupe Cofina de lancer des services nouveaux et différenciés, accédant ainsi à un bassin de clients potentiels encore plus important“.

MAGAZINE DMF

En tant qu’investisseur actif, DPI entend s’associer à l’équipe de direction de Groupe Cofina pour accélérer sa stratégie tout en aidant l’entreprise à créer un impact significatif. Etant entendu que le Groupe Cofina a pu montrer des progrès et un engagement significatifs dans des domaines tels que la diversité des genres, et a soutenu depuis 2014 plus de 250 000 clients dont 43% sont des femmes.  Effectivement, depuis sa base à Abidjan, le Groupe Cofina fondé par Jean-Luc Konan en 2014 a pour vision d’aider les entrepreneurs et les PME à obtenir des financements à moyen ou long terme.

Avec le premier financement de MCP, le groupe propose une large gamme de produits bancaires, notamment des transferts de fonds nationaux et internationaux ainsi que des solutions de financement et des services de conseil associés à ses plus de 254 000 clients. Avec 60% des clients de Cofina qui sont des primo-emprunteurs, le groupe contribue à réduire considérablement les inégalités et à promouvoir la croissance économique sur le continent. Le Groupe Cofina est présent dans huit pays d’Afrique : Côte d’Ivoire, Sénégal, Guinée Conakry, Gabon, Mali, Congo Brazzaville, Burkina Faso et Togo, et il emploie plus de 1 400 personnes (dont la moitié sont des femmes).

En tout état de cause, en réalité, une partie de l’investissement de DPI sert à financer le retrait de MCP. Rappelons également que selon le PDG de COFINA, l’idée est  de préparer l’entrée en bourse d’ici du groupe d’ici 2023. 

 
ENTRÉE EN 2018 PAR SON VÉHICULE D’INVESTISSEMENT MC III

En avril 2018, Mediterrania Capital Partners est entré dans le capital de Cofina en acquérant une participation minoritaire significative. Concrètement, cette société de private equity malte dédiée à l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne a fait une prise de participation via son véhicule MC III, à hauteur de 30 %. Cet investissement, destiné à soutenir les ambitieux plans d’expansion géographique et de produits de Cofina, a permis d’élargir considérablement le portefeuille du groupe et sa clientèle. Notons que ce troisième véhicule, Mediterrania Capital III, a pour but de prolonger l’accompagnement des entreprises de taille intermédiaire et vise à poursuivre l’ancrage de MCP sur le continent, l’idée étant d’élargir progressivement sa zone géographique sur l’Egypte et l’Afrique Subsaharienne
(notamment Cameroun, Sénégal et Côte d’Ivoire). 

A lire également : UEMOA : La réglementation du Capital-investissement et du Capital-risque en cours de réforme

Durant le mandat de Mediterrania Capital Partners, Cofina a mis en œuvre une stratégie de croissance axée sur le développement de solutions de financement pour soutenir les PME dans leur développement et sur l’engagement dans des services d’octroi de crédit et de caisse. Le groupe a également lancé des applications bancaires mobiles et en ligne pour faciliter les transactions sans agence, permettant aux clients d’effectuer des transactions financières à partir de leurs téléphones portables et de leurs ordinateurs. 

Grâce à l’expansion des produits et des zones géographiques du groupe, le produit net bancaire de Cofina a atteint 40 millions d’euros en 2021. En plus d’assurer une croissance significative de l’activité et d’étendre la présence du groupe dans la région, sous la propriété partielle de Mediterrania Capital Partners, Cofina a ouvert ses filiales au Burkina Faso et au Togo et a créé un bureau à Paris pour répondre à la demande de la diaspora africaine dans la capitale française.

A noter que ces Fonds d’investissement en capital qui sont essentiellement de droit étranger ( Malte et Grande Brétagne) interviennent dans un contexte où le droit du capital-investissement professionnel prend ses nouvelles bases sur le marché financier ouest-africain. 

Willy ZOGO

 

 

Vues : 149

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
16 + 14 =


%d blogueurs aiment cette page :