CAMEROUN : Les avocats d’affaires signent leur rentrée solennelle le 5 mars 2021

L’Association camerounaise des Avocats d’Affaires (ACAA) se mobilise à la Falaise Hôtel de Bonapriso à Douala autour d’un Dîner-Débat en ce début du mois de mars. Cette rencontre placée sous le signe d’hommage à rendre à l’avocate Me Brigitte Ada Nnengue est la première de l’année 2021.

Sous la houlette de Me Charles Tchuente, son président, l’ACAA opère donc sa première rencontre de 2021. Au menu des échanges de Douala, la présentation des activités en perspective pour l’année 2021 mais aussi, un hommage à rendre à une “pionnière du droit des affaires et spécialiste de la Médiation“, pour reprendre l’expression de l’association. 

Avec pour modératrice, l’avocate Lynda Amadagana, les échanges de Douala doivent s’articuler autour de la vie de Me Brigitte Ada Nnengue, de l’évocation de sa carrière professionnelle de juriste, mais aussi de la remise des attributs de membre d’Honneur. 

Les promesses du Bureau de l’ACAA

Au demurant, l’ACAA doit faire face aux challenges débutés en 2020, une année marquée par la pandémie liée au COVID 19. En effet, le bureau présidé par Me Charles Tchuente était attendu sur les activités de 2020. Ce dernier indiquait que l’ACAA doit s’internationaliser. Et l’on se souvient que lors du 4ème Dîner Débat de l’ACAA, il annonçait qu’ à l’échelle internationale, pour l’année 2020, l’ACAA préparait un forum d’accompagnement des investisseurs au Cameroun en marge du Sommet France Afrique prévu à Bordeaux du 6 au 7 juin 2020.


A lire : CAMEROUN: L’Association des Avocats d’affaires dresse son bilan et prime l’excellence


Bien entendu, comme on le sait, le Sommet de Bordeaux a été annulé et renvoyé en juillet 2021 à Montpellier. La vision du bureau de l’ACAA sera sans doute réaffirmée ou réorientée à la faveur de la rencontre du 5 mars prochain. Il ne s’agit là que de l’un des aspects sur lesquels l’ACAA doit rassurer ses membres. 

Par ailleurs, il est à indiquer que l’ACAA a décroché un nouveau partenariat avec l’éditeur juridique de renom LEXIS NEXIS représenté au Cameroun et au Gabon par le Cabinet Droit Médias Finance . Les contours de cette collaboration seront sans doute partagés avec les avocats d’affaires camerounais.

Qui est Me NNENGUE ? 

Ainsi qu’indiqué d’entrée de jeu, l’un des thèmes majeurs de la rentrée 2021 de l’ACAA est l’avocate Me Brigitte Ada Nnengue. Pour ce que l’on sait, l’ACAA entend rendre un hommage appuyé à cette juriste diplômée de 3ème Cycle de l’Université de Paris I, qui est par ailleurs la gérante d’un Cabinet d’Avocats d’Affaires au Cameroun depuis 1982 mais aussi l’ancienne présidente de l’Assemblée Générale du Barreau du Cameroun.

Son coeur de métier est la médiation. Emoulue à ce mode alternatif de règlement de conflits à l’Institut Catholique de Paris, l’avocate a été formée à la gestion de Centres de Médiations au C.M.A.P où elle est d’ailleurs agréée comme Médiatrice. De plus, elle officie comme enseignante Vacataire en Droit Commercial à l’ERSUMA et reste connue comme la gérante fondatrice de la SCI CEPFOMEN (Centre de Médiation et de Formation à la Médiation, à la Négociation et au Droit OHADA au Cameroun), présenté comme étant le premier Centre de Médiation et de Formation des Médiateurs Diplômés en Afrique Centrale.


Dans le même sens : CAMEROUN : Les avocats d’affaires échangent les bonnes pratiques


In fine, l’avocate à l’honneur le 5 mars prochain n’est autre que la présidente de l’Association Nationale des Médiateurs du Cameroun, poste à la faveur duquel elle organise et participe à de multiples séminaires et programmes de formation à la médiation à travers l’Afrique.

Elle est par ailleurs essayiste puisqu’on lui doit les ouvrages tels que le « Processus de Médiation »  ou encore « la Conférence Nationale Souveraine comme MARC à l’échelle Nationale ». 

DMF 

Vues : 322

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 × 11 =


%d blogueurs aiment cette page :