CAMEROUN : La nouvelle loi postale et les produits financiers de la Poste

La Loi N°2020/004 du 23 avril 2020 régissant l’activité postale au Cameroun clarifie les services que la Poste peut proposer dans le secteur bancaire et financier. Coup de lumière…

La poste ne fait pas que dans le courrier, on ne le sait que trop ! Aux termes de l’article 12 de la nouvelle loi postale camerounaise, les services financiers postaux s’en retrouvent reprécisés.  Concrètement, la loi permet à la poste de proposer « de la microfinance au profit des exclus du système bancaire ». A cela s’ajoutent :   

Le service de transfert postal de fonds 

Le service de transfert postal de fonds est constitué des prestations et des opérations qui permettent d’assurer, l’envoi de fonds à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, par tout moyen sécurisé, physique ou électronique.

Le service des chèques postaux

Le service des chèques postaux est constitué de l’ensemble des prestations et des opérations d’ouverture et de tenue de comptes courants. Il s’agit notamment des virements postaux consistant à transférer des fonds par le débit d’un compte courant postal et le crédit d’un autre compte.

Le service de caisse d’épargne postale

Le service de l’épargne postale est constitué de l’ensemble des prestations et des opérations tendant à recevoir en dépôt de fonds des personnes physiques et morales.

Le service de change

 Le service de change est constitué de l’ensemble des opérations d’achat et de vente des devises effectuées dans le respect de la réglementation en vigueur en la matière.

Le service des valeurs à recouvrer et des contre-remboursements 

Le service des valeurs à recouvrer et des contre-remboursements est constitué de l’ensemble des prestations et des opérations inhérentes : – au recouvrement des quittances , factures, billets et effets de commerce, traites ou lettres de change, chèques bancaires et généralement toutes les valeurs commerciales ou autres non protestables , à l’exception des valeurs expressément mentionnées dans la réglementation postale ; -à l’envoi et à la livraison des objets contre remboursement.

Pour le reste, la poste peut proposer : les services postaux de paiement, les moyens de paiement et les transferts postaux de fonds utilisés par ou au profit des administrations publiques et de leurs démembrements ou encore les dépôts de cautionnements des comptables publics.

La Loi n° 2006/019 du 29 décembre 2006 régissant l’activité postale au Cameroun n’était pas autant précise sur le services financiers postaux.  Elle n’évoquait alors que les moyens de paiement et les transferts de fonds utilisés par ou au profit des administrations publiques et de leurs démembrements ; Les dépôts et cautionnement des comptables publics ; La petite épargne et la micro-finance au profit des exclus du système bancaire et l’épargne retraite. Notons qu’en l’état actuel, la CAMPOST qui assure ce service accorde des crédits et propose en outre de la banque-assurance.

Pour tout dire, la banque postale se donne les moyens de se positionner sur le marché bancaire et financier au Cameroun.  

 DMF

Hits: 121

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 × 23 =