BRVM : Les Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI) réticentes au service de bourse en ligne

Alors que l’instruction CREPMF n°57/2018 relative à la bourse en ligne sur le marché financier de l’UEMOA a été prise le 31 décembre 2018 par le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF), seules 2 SGI sur 30 – dont la BOA Capital Securities – ont adopté le mécanisme.

A ce jour, concernant la mise en œuvre effective du projet de bourse en ligne sur le marché financier régional d’Afrique de l’Ouest, « je tiens à souligner que sur la trentaine de SGI agréées, seulement une dizaine a manifesté de l’intérêt pour réaliser les tests à l’issue desquels, deux (2) SGI ont donné une totale satisfaction. En effet, ces SGI disposent des équipements informatiques nécessaires à la mise en place de la bourse en ligne et d’une plateforme qui prend en compte les messages du FIX et respecte les caractéristiques des ordres de bourse », a reconnu le SG du CREPMF, Ripert Bossoukpe, le 16 septembre 2020, à la faveur du lancement du service de bourse en ligne par BOA Capital Securities.

Seule la BOA Capital Securities s’est déjà conformée

En effet, la SGI BOA Capital Securities est la première des Sociétés de Gestion à mettre en place un dispositif effectif de Bourse en ligne. Concrètement, BOA CAPITAL Securities  a lancé et présenté son site transactionnel BOAKSDIRECT (déjà disponible), tout premier site de bourse en ligne du marché boursier régional de l’UEMOA.

La SGI BOA Capital Securities s’y prend ainsi 6 mois avant l’échéance réglementaire fixée.  En effet, les infrastructures des SGI devraient être à niveau au 1er  janvier 2021 pour offrir des services de bourse en ligne aux investisseurs.


 


 

Depuis juillet 2020, des rencontres se tiennent à cet effet, à l’instar de la réunion de place entre le CREPMF, les Structures Centrales et l’Association des SGI (APSGI) relativement à l’adoption d’une feuille de route consensuelle. Les principaux axes de cette feuille de route induisent un traitement accélère de l’instruction des dossiers, une assistance des équipes techniques des Structures Centrales pour les phases de tests et la prise de décision d’autorisation par le Conseil Régional pour les SGI qui auront satisfait aux exigences techniques, organisationnelles et infrastructurelles d’ici la fin du mois d’octobre 2020.

5 ans de procédures

A titre de rappel, le service de bourse en ligne est un projet inscrit depuis 2015 dans le plan stratégique 2014-2021 du marché financier régional d’Afrique de l’Ouest. Le Conseil Régional a procédé à l’élaboration concertée et à la publication des textes. Il s’agit de l’Instruction n°57/2018 du CREPMF relative à la Bourse en ligne sur le Marché Financier Régional de l’UMOA adoptée le 31 décembre 2018.


Dans le même sens : BOURSE/UEMOA : Les futurs textes sur la bourse en ligne en question


Dans cette instruction, il est question d’encadrer les relations entre le collecteur d’ordres et son client, des obligations des SGI et de leurs clients, de l’exécution des ordres reçus via un support électronique, du rôle de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. Le régulateur a également pris une Circulaire relative à la bourse en ligne contenant les modèles-types de conventions liant un client et un collecteur d’ordres et un Collecteur d’ordres et une SGI,  un Cahier de charges applicables aux Structures Centrales et  un Cahier de charges applicables aux SGI.

Willy ZOGO

 

Hits: 75

2 pensées sur “BRVM : Les Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI) réticentes au service de bourse en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 3 =


%d blogueurs aiment cette page :