BOURSE/CEMAC : François Bimogo, un Camerounais à la com’ de la nouvelle COSUMAF

Les implications de la fusion en cours de la Douala Stock Exchange (DSX) à la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique Centrale (BVMAC), dont la fin est annoncée pour juin 2019, se font de plus en plus jour. François Bimogo, le Camerounais qui officiait à la com’ de la Commission des marchés financiers du Cameroun a été retenu après tractations, en tant que Communication officer de la “nouvelle” Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF). Évocation sous forme de portrait …

Le nuage opaque qui couvait sur l’avenir des employés de la Commission des marchés financiers du Cameroun depuis l’annonce de la fusion des bourses d’Afrique centrale, la DSX et la BVMAC, commence à se dissiper. A tout le moins, pour ce qui est de la fonction communication au sein du régulateur du marché financier régional, la COSUMAF new look, c’est le Camerounais François Bimogo qui y imprimera désormais sa marque. Cette marque justement, “disruptive” aime-t-il à la décrire, a pu être remarquée dès son recrutement en 2017 à la direction de la communication du gendarme bousier camerounais, avec l’équipe du président Jean-Claude Ngbwa .

Disruptif ?

Pour parler “d’innovation disruptive”, le professeur de la renommée université de Harvard, Clayton Christensen se refere souvent aux nouveaux produits qui abordent un marché par le bas et se servent des nouvelles technologies pour proposer des produits ou services plus accessibles. Peut-on, en s’éclairant de la lumière de ce sens de la disruption, conclure que François Bimogo a “disrupté” la communication de la CMF entre 2017 et 2019 ? … En tout état de cause, il n’est pas excessif de dire que ce quadra au crâne toujours rasé de très près et à la complexion soignée et sérieuse a impulsé un visage de rupture à la communication du régulateur national et même au-delà.

Lire également : FUSION DES BOURSES/CEMAC : Comment la COSUMAF et la CMF se sont arrangées pour la transition

Il n’est justement pas panégyrique de faire remarquer que cet amateur de nouvelles technologies, de drones et d’applications, a rendu plus dynamique le site web et toute l’infographie de la CMF. On y remarquait aussi la prise en compte émergente du bilinguisme anglais-français. On lui doit aussi la propension à la littératie financière et boursière pour le plus grand nombre.

En effet, Bimogo a créé une publication dénommée Les échos du marché financier, à l’époque pour le Cameroun désormais pour le marché CEMAC. Un bulletin d’informations où il rend compte des événements du marché financier. On reconnaîtra également l’homme de médias à travers l’émission d’informations boursières qu’il initie et anime au poste national du Cameroun.

En quelque sorte, le journaliste, juriste, communicant et manager de projets s’est attaché à sortir l’information financière d’un marché boursier léthargique du Bulletin Officiel pour la mettre sur l’espace public.

Communicant mais encore …

S’il a à son actif l’avantage d’être passé par l’école supérieure des sciences et techniques de l’information et de la Communication (Esstic) de Yaoundé, il a également bénéficié d’un passage à Ascese, un cabinet de communication très important au Cameroun.  Mais, cette expérience de communicant [d’influence] a été précédée et marquée par celle d’homme de presse passé par les radios yaoundéennes, Sky one et Magic FM dès 2002. Les marques de cette fibre journalistique restent prépondérantes puisque, Bimogo reste le promoteur d’un magazine dénommé Smart Magazine.

Sur le même sujet : BOURSE/CEMAC: Précisions sur la fusion BVMAC & DSX pour l’unité

Pour dire le moins, le nouveau Communication officer de la nouvelle COSUMAF apparaît aussi comme un communicant doté d’un autre background hétéroclite. De fait, à la base, l’homme est formé au droit privé à l’Université de Yaoundé à l’orée des années 2000, formation de niveau master doublée d’un diplôme en sciences politiques et en Relations internationales. Il s’imprègne en outre à l’école de l’économie et du management à la Lund University pour opérer par la suite dans des cabinets tels que Tendance scenic ou Ligne rouge consulting.

Lire également : MARCHE FINANCIER: La fusion DSX-BVMAC repoussée en 2019 mais…

François Bimogo est désormais attendu dans sa manière de perpétuer et de continuer de vitaliser la communication du régulateur boursier de la CEMAC. Une communication qui sera éprouvée par les nouveaux textes juridiques de la COSUMAF, un niveau d’éducation boursière très bas de la population et une rétivité des acteurs vis-à-vis de la BVMAC. Et surtout que, cette communication était déjà à un niveau appréciable sous le directeur précédent, Jacques Schule, affecté à la tête du département du marché, des réclamations et des enquêtes de la “nouvelle” COSUMAF.

 

Willy ZOGO

Hits: 187

2 pensées sur “BOURSE/CEMAC : François Bimogo, un Camerounais à la com’ de la nouvelle COSUMAF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 4 =